Centaurée #1, de la bonne conscience

C’est en rentrant de Rome que j’ai trouvé Centaurée. Charmée encore par ma redécouverte de la place du Capitole, géométrie invariable imaginée par Michelangelo, j’ai tout de suite adoré cette robette légère.

piazzacamp

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même évidence pour le tissu, un crêpe de soie rose trouvé en promenade, qui ne pouvait terminer autrement. Puis Eleonore a lancé le sew-along, et il ne pouvait commencer sans une toile. Une toile. Pensée pour mon impatience. Je n’avais bien sûr pas sous la main de tissu équivalent à ma jolie soie, ni de fermeture éclair, ni l’envie d’un brouillon. Taillée en 36, j’ai donc coupé le corsage dans un petit coupon de jersey orageux de France Duval-Stalla et la jupe dans une batiste à papillons argentés (50cm de chaque !) choisis à la naissance d’Olympe.

Centaurée Centaurée1 Centaurée2 Centaurée3 Centaurée4 Centaurée5  Elle reste donc un peu brouillonne, tout de même, ma Centaurée, mais elle me plaît et j’y suis bien. On ne voit pas bien mais au coeur du corsage il y a une petite étoile d’argent brodée. Puis le jersey lui donne un côté casuestival, enfilée en deux secondes trente, archi souple. N’ayant pas de biais sous la main ni assez de tissu pour en faire, les bretelles ont été bidouillées avec du ruban de satin et le haut du corsage doublé est surpiqué au fil argenté (rentré 5mm sur chaque partie). Malgré tout les finitions ne sont pas si mal, des coutures anglaises pour la jupe, un petit passepoil argenté qui marque un peu la taille. Les moins : n’ai pas ratiboisé les marges de couture du corsage et difficiles à rabattre avec le jersey qui roulotte, à refaire je surpiquerai (on voit sur les photos de profil). Autrement le passepoil bien qu’apportant une touche raffinée est un peu lourd pour le tissu et donne un effet un poil rigide (cf photo de dos).

Centaurée8 Centaurée9

Bref, un bien joli patron encore, une parfaite petite robe d’été douce et imposant l’insouciance. Belle semaine à tous, au vent bon, qui emporte… aussi !

Cette entrée a été publiée dans Cousette cousette, t'as une drôle de binette. Placez un signet sur le permalien.

22 Responses to Centaurée #1, de la bonne conscience

  1. Lili dit :

    Tu es belle et cette tenue… Rrrrouh <3

  2. anais dit :

    Bellissima!

  3. Lucie dit :

    Bella… bellas !

  4. Bravo pour cette petite robe France Duval. Vivement l’été;

    Vous pouvez trouver de nouveaux tissus chez Tissuspetitefamille.

    Bonne couture

  5. Pour une toile, c’est quand meme une chouette réussite! Hate de voir la vraie!

  6. Clotiilde dit :

    Une première version très réussie ! Le corsage est parfaitement ajusté !
    Et la petite étoile brodée au centre est vraiment sympa !

  7. Héliss dit :

    Superbe version de cette robe et elle te va à merveille !
    Oh, et puis, qu’est-ce qu’elle a grandi, ton Olympe ! J’adore ses cheveux…

    Je pensais à toi aujourd’hui, car je serai dans la capitale des Gaules toute la journée de jeudi.

    Bises à partager

  8. Bichonchette dit :

    C’est vrai qu’il est bien beau ce corsage! Et puis vous êtes tellement michelangelesques toi et ta cocotte…

  9. Héliss dit :

    Si le coeur t’en dit, un petit Liebster Award t’a été décerné chez moi !

    Et bises à partager :)

  10. Mag dit :

    Que de beautés !
    Une harmonie grisée des doigts de pied à ceux des doigts et au corsage !

    Une maman en taille 36, taille de donzelle oui ;.D
    La bise chaleureuse de Mars

    • lucille dit :

      Rho tu me fais rosir ! Merci ! Bah la taille est un peu un leur, mais ça correspond à celle du commerce, chouette de n’avoir rien à retoucher. :)

  11. tanou dit :

    Superbes! La robe, la dadame et la petiote ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>