Septembre, en attendant

Juste le temps de battre des cils,

Un souffle, un éclat bleu

Un instant qui dit mieux,

L’équilibre est fragile

6 + 20 dont la lumière n’a plus besoin de flamme

(…)

Et même si tes yeux

Dissolvent les comètes

Qui me passent une à une

Au travers de la tête

Petite laine pour le premier anniversaire d’une joli météorette à protéger des premiers frimas.

(…)

En septembre, en attendant la suite

(Noir Désir)

(Patron Salzbourg C’est Dimanche)

On se blottit et on regarde les nouvelles couleurs de temps que septembre a esquissées. Bel automne à tous.

Cette entrée a été publiée dans Cousette cousette, t'as une drôle de binette, La vie au terrier. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Septembre, en attendant

  1. Mélissa dit :

    Qu’est ce qu’il grandis Abel ! Mais toujours aussi mignon…
    Le petit manteau est super joli !
    Bisous à la petite famille !

  2. Tout est beau est lumineux ici, on s’y sent bien.

  3. Lise dit :

    AUGURI Petrouchka chérie.
    Qui tutto bene, il tanto atteso messaggio di « racontage » arriverà fra poco te lo prometto.
    Je cours après le temps qui file à toute allure tu sais bien.
    Un abbraccio forte + un bacino sul tuo pancione.

    Igor tuo.

  4. lucille dit :

    Merci tous pour les voeux et mots doux. Bisettes volantes en retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>