Bodas de sangre #3

La chemisette disparue fait son come-back ! En soie liquide horrible à travailler sublime de chez Cousette, boutons-bonbons Petit Pan, patron Eton de Madame Maman. Tombe et se relève parfaitement. La preuve en situation (active) d’escrimage au bâton :

Mon histoire s’arrête là aux limites de ma to-do-list dont personne ne se rappelle puisqu’elle a disparue elle aussi dans les méandres des fils arachnéens, et ouf.

La noce fut belle, rosée plus que rouge, ils vécurent heureux et la suite en route…

Cette entrée a été publiée dans Cousette cousette, t'as une drôle de binette. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*