Chronopensées

Les jours sans heures des premiers temps m’ont fait oublier l’anniversaire. Vite rappelée à l’ordre par les pourtant encore petits pieds qui ne rentrent déjà plus dans les chaussons, les petits poignets qui débordent des manches, les cheveux qui s’éparpillent autour d’une petite tête croissante, les bodies sur lesquels on tire avec espoir de retourner un peu vers la naissance…

Un mois déjà pour la colibriette. Un mois de tours de magie de prières d’enchantements de grandes découvertes par ces petites mains virevoltantes.

mani1main2main3main4

Et

Un an ici, dans ce petit coin de verdure imaginaire.

Vous remercier pour vos visites, petits pas discrets qui font vivre cet endroit et me touchent toujours beaucoup.

Un joli poème-chanson pour fêter tout ça :

Saturne
 
Il est morne, il est taciturne,
Il préside aux choses du temps,
Il porte un joli nom, « Saturne »,
Mais c’est un dieu fort inquiétant.
 
En allant son chemin morose,
Pour se désennuyer un peu,
Il joue à bousculer les roses,
Le temps tue le temps comme il peut.
 
Cette saison, c’est toi, ma belle,
Qui as fait les frais de son jeu,
Toi qui a payé la gabelle,
Un grain de sel dans tes cheveux.
 
C’est pas vilain, les fleurs d’automne,
Et tous les poètes l’ont dit.
Je te regarde et je te donne
Mon billet qu’ils n’ont pas menti.
 
Viens encore, viens ma favorite,
Descendons ensemble au jardin,
Viens effeuiller la marguerite
De l’été de la Saint-Martin.
 
Je sais par coeur toutes tes grâces
Et, pour me les faire oublier,
Il faudra que Saturne en fasse
Des tours d’horloge de sablier!
Et la petite pisseuse d’en face
Peut bien aller se rhabiller.
 
Georges Brassens
 
 
Cette entrée a été publiée dans La vie au terrier. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Chronopensées

  1. Alexandra dit :

    J’adore les poèmes que tu ajoute à chacun de tes articles c’est une petite note de douceur….C’est vrais ces petites merveilles grandissent trop vite 1 moi déjà pour ta petite puce… Bonne soirée…

  2. Bichonchette dit :

    Joyeux un mois à Olympe-jolie, mangeuse de maman.
    Et elle a bien raison d’être une chronophage doublé d’un œsophage! Je charrie, je suis même pas jalouse!
    Bisous multipliés pour ton blog, on est trop bien ici…

  3. Magali dit :

    un mois… que ça passe vite…
    et le quotidien par dessus le tout qui nous fait courir encore plus vite !
    des bécots tout doux sur les joues d’Olympe, et des souhaits de commentaires et visites nombreuses pour le blog !
    à bientôt pour te lire encore et encore…

  4. Mag dit :

    Que de belles mains plissées et rosées qui s’ouvrent sur la Vie !
    Bon début de deuxième mois et de 2e année à la Lucarne.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*