La suite du voyage

Au pays imaginaire, toujours. Après les enfants perdus retrouvés, un océan de tendresse. Une queue de sirène pour envelopper Flore pendant ses siestes. J’adore cette idée de voyager en rêvant, de douceur sous-marine, de flots songeurs.

sirenetn1 sirenetn2 sirenebeluga

La patron est le Mermaid Cocoon New born de Angie Hartley, trouvé sur Ravelry, ici. Comme Flore avait déjà presque six mois quand je l’ai commencée j’ai agrandi un peu le tour initial, et j’ai eu tort ! Il faudrait que je passe un ruban à la ceinture pour l’ajuster parce qu’avec les petits pas de danse en l’air elle a tendance a glisser. Je l’ai rallongée aussi un peu (pour ça j’ai bien fait). Je l’ai tricotée en drops baby merinos, très chouette et superwash, en double avec des aiguilles circulaires n°5 ; 4 pelotes et il m’en reste ! Y ai ajouté un fil argenté qui fait un effet boeuf mais qui j’avoue n’est pas idéal avec ce point : sur les mailles glissées ça s’agrippe un peu partout comme les mains de la demoiselle et ça se dépiaute légèrement.

sirène requin sirenetn3

Outre ces petites choses, je l’adore, je trouve l’idée très ingénieuse et terriblement mignonne. Si j’y avais pensé plus tôt, ça m’aurait été très utile pour les longs moments passés avec ma toute-petite dans les bras et sur mon coeur, où la couverture finissait toujours par glisser. Mais je pense qu’elle en profitera quand même encore un bon petit temps, surtout si je relève le défi des ajustements (une fois terminé mon ouvrage, il me faut toujours beaucoup de courage pour y revenir quand le besoin se fait… Sainte Feignasse…)

sirenequeue sirenetn4 sirenetirelalangue

Et pour terminer le voyage, un poème qui m’est très cher, celui des commencements et des fins, qui m’accompagne, dans ces moments-là, où je flotte.

Va et vient de la tendresse
Qui arrive ou se retire
Comme un rêve d’enfant,
Manipulant des distances
Qui s’écourtent ou s’allongent
Sans changer de mesure.

La rencontre et la séparation
Occupent le même espace,
Qui s’éveille parfois vers un côté
Et parfois vers l’autre
Comme un homme dans son lit,
Qu’il soit seul ou non.

La tendresse dissout
Cette ligne illusoire
Qui partage les eaux
De la séparation et de la rencontre.

Près et loin n’existent pas.
La tendresse les crée
Comme la mer crée la plage
avec le bord insaisissable
De ses sages marées.

Roberto Juarroz

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Poète pouet, Tricoti tricota, lève l'aiguille et puis.... Placez un signet sur le permalien.

16 Responses to La suite du voyage

  1. Héliss dit :

    Merveilleuses, la couverture de sirène et la demoiselle !
    Venir ici est toujours une promesse d’enchantement, quel plaisir !

    Bises à partager,

  2. L’idée est super et la réalisation très réussie avec ces reflets argentés! Ta sirène est craquante!

  3. Bichonchette dit :

    Ça me fait troooop plaisir de voir sa bouille ♥ ♥ ♥ ! Elle fait partie du même banc de sirènes que Lucie-Pao…

  4. Oh, mais qu’est-ce que c’est mignon!
    Je n’avais jamais vu ce modèle, je le trouve très poétique ! Et j’adore le point utilisé!
    En tout cas la demoiselle a l’air de bien s’y sentir!

    • lucille dit :

      Merci Julie ! Oui c’est top pour les reposettes, elle a l’air d’y douilletter paisiblement… Le point est super mais à refaire je n’utiliserais qu’un fil. (Je referai peut-être en version couverture pour Olympe, avec un gros fil moëlleux).

  5. les reloux dit :

    c’est absolument adorable ! ♥

  6. ombellepélagie dit :

    j’adore!! merci pour l’idée! ça lui va magnifiquement à la jolie Flore-Thétis!! le choix de couleur et le fil argent c’est juste magique!! je veux absolument la même queue pour mon prochain petit triton!! je file de ce pas voir si le patron est traduit (j’avoue n’avoir jamais franchi la barrière psy du patron en anglais, je parle anglais, mais je ne suis pas sure de tricoter en anglais (c’est comme dicter un numéro de téléphone: mémoire instinctive liée à langue maternelle…)

    • lucille dit :

      Oh il faut se lancer, ce n’est pas compliqué du tout, une fois qu’on maîtrise le vocabulaire de base, ça roule, puis il y a souvent des diagrammes dans les patrons qui aident bien. Petit triton sera tout frétillant de joie dedans !

  7. Adeline dit :

    Un petit tour par chez toi… et qu’est ce que je découvre? Cette superbe création, aussi jolie qu’ingénieuse….! Tu sais que cela ferait rêver ma grande de se transformer en sirène la nuit!
    Ta puce est vraiment trop craquante! Je crois que l’on se voit vendredi? 🙂 Bises

    • lucille dit :

      Merci Adeline, il faut que tu t’y mettes alors pour Eléonore… Le modèle existe pour les grandes ! On va se faire des aprèm tricot avec Marie, avec du bon thé et des petits gâteaux 🙂

  8. Mag dit :

    Adorable !
    Et le plus mignon : la petite sirène qui joue avec sa queue sur son lit de repos…
    La bise de Mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*