Le trousseau de Poucet/te #1

Pour une fois, malgré l’incomplétude des travaux, je me sens plutôt complète à cette étape-là de l’histoire. Ma liste d’idées reste florissante et grouillante. Lignes non-encore cochées qui se croisent.

Mais il est un plaisir de l’infini dans le désir de créer, qui s’il n’est pas vécu comme un empêchement, devient très grisant.

Pour le (grand) moment, tout est prêt ; tout ce qu’il faut. Et tout continue à cheminer, aussi il y aura des petits dièses qui viendront bientôt compléter ce premier…

broderie pochon broderieUn petit pochon brodé au fil de soie, doux et brillant, d’après un dessin d’Abel qui m’a beaucoup plu. Le tissu est un lange de coton bio d’ici, très très doux, épais ce qu’il faut, une très belle qualité qui donne envie de câliner.

Gudule2 Gudule Gudule piano Gudule piano OlympeUn doudou pianiste, Gudule, du livre Tendre crochet de Tournicote à cloche pieds, en coton nat de Fonty de chez Lil Weasel. Très agréable à crocheter, bien tordu comme il faut pour la rondeur du fil. Petite collerette à tripatouiller en Liberty fairford.

tomten bottines2 tomten3 tomten bottines bottines azur tomten tomten2Comme son frère (vous pouvez l’apercevoir à ses côtés au porte-manteau, et bientôt un article juste pour lui) et sa soeur, Poucet/te n’échappera pas au Tomten d’Elizabeth Zimmermann, petit manteau de printemps et ses bottines se 7 lieues assorties (du livre « Le 3è bébé de la Droguerie »). Le tout en Gilliatt, car on ne change pas une équipe qui gagne.

ensemble naissance devant brassière naissance dos brassière naissance bonnet naissance chaussons naissanceEnfin pour gonfler le petit pochon du grand jour, une tenue de naissance assortie à la grande couverture rimbaldienne, inspirée par ce même poème, Ma bohème.

Le cardigan et le bonnet sont donc maison, avec des trous-trous pour les petits cailloux , des lunes pour les faire briller et des étoiles pour l’auberge : sur les devants du cardigan l’on retrouve grande ourse (à gauche) et petite ourse (à droite) ; j’ai adoré construire cet empiècement tourbillonnant, froncer le bas pour les frous-frous, toujours discrets mais bien présent. La laine est un reste de cachemire et laine de chez Phildar dont la qualité a été abandonnée, et c’est bien dommage, car vraiment très agréable…

J’ai enfin pris le pas de vous rédiger les tutos promis, et si le temps me le permet, il y en aura un pour cet ensemble (excepté les petits chaussons encore du livre de la Droguerie). (Et un autre archi fourni pour LE doudou vraiment trop doux-doux qui fera l’objet d’un petit article à lui tout seul…)

pochon naissanceEn attendant, l’affaire est in the pochon, toute prête, toute complète. On attend, et c’est bon !

 

Cette entrée a été publiée dans Cousette cousette, t'as une drôle de binette, Tricoti tricota, lève l'aiguille et puis.... Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Le trousseau de Poucet/te #1

  1. Mr m dit :

    Des mots, d’émaux.

  2. Héliss dit :

    Le petit nouveau prochain va être joliment accueilli dans cet écrin de douceur. Ah! quelle chance d’avoir une telle maman !
    Bises à partager belle et ronde Lucille !

  3. Mélissa dit :

    Trop beau le trousseau !!!

  4. Bichonchette dit :

    Rolala mais t’as trop carburé en fait ! C’est joli tout plein, je craque pour le doudou pianiste et pour la pochette à quatre mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*