Otto e mezzo

Otto, huit, 8, deux ronds entrelacés sans fin, éloignés dans le mot mais toujours près dans la ronde.

otto1otto2

Otto, c’est le nom qui m’est venu en tricotant ce grand doudou pour m’enrouler un peu ces derniers mois. Je l’ai imaginé au tout premier, l’ai porté au fil des suivants, il a suivi mes lentes métamorphoses, il était temps de vous le montrer, malgré quelques boulochettes…

otto dos otto oiseau1 otto oiseau 2Otto c’est aussi ces grandes torsades décroissantes et recroissantes ; construit de haut en bas avec une encolure qui prend le large (mais un peu trop alors j’ai bidouillé sur les finitions), un boutonnage sur le côté pour permettre une torsade vraiment centrale malgré l’ouverture, et du point mousse pour la rondeur de l’encolure et des extrêmités. Aucune couture, que du plaisir. Tricoté en Gilliatt, toujours aussi douce et agréable, trois écheveaux (ou quatre ?), lavé porté en boucle, ne bouge pas, et les boulochettes restent discrètes.

bracelet3bracelet2bracelet1Puis un petit bracelet d’appel au printemps, teintes joyeuses et douces, matières aussi, soie, perles cubes miyuki, quartz rose, soie roulottée et koris sénégalais, toupies swarovski, touche de liberty. Le tout d’ici. (excepté les koris).

Voilà pour les petits ronds printaniers, des indices se sont cachés dans les photos pour la suite… il va y avoir de la vie par ici ! Beau et doux printemps à tous, qu’il vous soit aussi plein et bon que par chez nous…

 

Cette entrée a été publiée dans Tricoti tricota, lève l'aiguille et puis.... Placez un signet sur le permalien.

8 Responses to Otto e mezzo

  1. Françoise Aumont dit :

    Chère Lucille, le charme émane toujours de tes merveilleuses créations qui prennent encore plus de sens dans l’ambiance générale du made in China … j’aimerais bien te revoir chère Lucille avec ton homme et ces enfants qui grandissent autour de vous. Quelle chance ils ont ! Avec toute mon amitié. Françoise

  2. solenn dit :

    Oh Lucille, quelle douce nouvelle et comme tu es belle dans ces volutes précieuses !
    Ce gilet est une vraie merveille de poésie, il est vraiment parfait, bidouilles comprises… Merci de faire vivre d’aussi belles histoires à Gilliatt et profitez bien tous de ce grand bonheur.

  3. Lise dit :

    Tu m’as même pas dit…mais j’avais eu comme un pressentiment. Du temps ce samedi pour se retrouver? Mimis.

  4. Héliss dit :

    Comme tu es belle sous ton ventre rond. Ton gilet est superbe, j’admire.

    Bises à partager

  5. Helenina dit :

    Bravo pour ce beau gilet qui doit être tellement douillet pour bien accompagner la fin de votre grossesse !
    Mais quelle est le nom du beau modèle de plaid sur le lit derrière ou est ce une de vos créations ?
    Merci pour votre réponse !

    • lucille dit :

      Oui c’est une création toute fraîche que je vous montrerai très vite ! Pour son petit nom j’hésite encore, c’est une couverture inspirée d’un poème de Rimbaud…

  6. Marina dit :

    J’adore les merveilles que tu crées de tes 10 doigts. J’aime encore plus le fait que je suis tombée par hasard sur ton blog et que nous ayons été dans la même classe!^^ Félicitations pour cette nouvelle grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*